Aller au contenu
Avertissement: Pour améliorer l'expérience utilisateur sur ce site, nous utilisons des cookies.

Actualités

Il y a forcément un atelier DigitalCommerce près de chez vous !

Des ateliers concrets et pratiques dont l’objectif est de faire découvrir aux commerçants des solutions numériques adaptées à leur affaire se tiendront à travers toute la Wallonie (dans 30 villes différentes). Ces premiers ateliers en soirée ont eu lieu à Tournai, Liège et Jambes. Les autres suivent ...

commerce digitalisation

Mettre plus de possibilités de paiement électronique à la disposition du client ne peut se faire que quand les modes de paiement et leurs coûts sont connus.

 Le SNI aimerait convaincre davantage d’entrepreneurs de permettre à leurs clients de faire dans leurs commerces des paiements par carte bancaire et des paiements sans contacts avec une carte bancaire ou un smartphone. Ainsi, les entrepreneurs peuvent attirer de nouveaux clients qui préfèrent payer de manière digitale. C’est la raison pour laquelle le SNI soutient la campagne ‘Faire des paiements digitaux est la nouvelle normalité’.  La présidente du SNI déclare que ce n’est que si les entrepreneurs peuvent se faire une bonne idée du coût qu’il pourront décider en connaissance de cause si le jeu en vaut la chandelle.

paiement électronique

On dénombre chaque jour un café en moins ces dix dernières années

Ces dix dernières années, on a dénombré 3.113 cafés en moins, c’est-à-dire presqu’un café par jour selon ce qu’il ressort d’une analyse du SNI basée sur les statistiques du SPF Économie. La Flandre a subi une baisse de 2.050 cafés et la Wallonie une baisse de 1.071 cafés. En revanche, Bruxelles a à nouveau enregistré une petite croissance de 83 cafés supplémentaires. Le SNI trouve que c’est une évolution très regrettable, mais notre organisation s’y attendait.

café

21 pourcents de tous les indépendants gagnent moins que le seuil européen de pauvreté

Selon ce qu’il ressort d’une analyse du SNI basée sur les statistiques de l’Institut national d’assurances sociales pour travailleurs indépendants (INASTI), 1/5ème des indépendants à titre principal ont perçu en 2017 un revenu inférieur à 1.139 euros par mois, c’est-à-dire le seuil européen de pauvreté pour les isolés. La proportion d’indépendants à titre principal dont les revenus sont inférieurs au seuil de pauvreté a à peine évolué en cinq ans, puisque en 2012, 22 pourcents des indépendants à titre principal se trouvaient dans cette situation. Celle -ci est en partie liée à une protection sociale beaucoup trop limitée précipitant les indépendants dans les difficultés, mais elle est surtout due au fait que les indépendants ne disposent d’aucun filet de sécurité lorsqu’ils sont désireux de cesser leurs activités et ils continuent de ce fait à travailler jusqu’ils se voient obligés de déposer le bilan. “C’est la raison pour laquelle le SNI plaide en faveur de l’octroi d’une allocation de chômage à part entière pour les indépendants, afin qu’ils puissent disposer de la marge de manœuvre financière nécessaire pour se réorienter vers un nouveau défi professionnel”, dit Christine Mattheeuws, la présidente du SNI.

pauvreté

L’indemnisation des commerçants lors de travaux publics a été votée.

Le SNI est ravi que le dossier bien engagé par le Ministre de l’économie wallonne visant à octroyer une compensation financière décente aux entreprises (essentiellement commerçants) en cas de travaux publics a été voté à l’unanimité au Parlement Wallon, ce matin. Selon une enquête du SNI auprès de 658 indépendants, 70 pourcents des indépendants interrogés ont subi ces deux dernières années des nuisances dans l’exercice de leurs activités en raison de travaux publics réalisés dans les environs de leurs commerces. 9 entrepreneurs sur 10 ont indiqué que ces travaux publics ont engendré une perte de chiffre d’affaires. “Les travaux publics engendrent de nombreuses nuisances pour les activités commerçantes, ce qui est d’ailleurs l’une de leurs plus grandes préoccupations. Il est extrêmement important que ce décret aujourd’hui ait été voté, il s’agissait d’une revendication importante pour le SNI ”, dit Christophe Wambersie, le secrétaire général du SNI pour la Wallonie.

travaux publics

Le parlement wallon doit absolument voter le décret prévoyant une indemnisation des commerçants à l’occasion des travaux publics

Le dossier bien engagé visant à octroyer une compensation financière décente aux entreprises (essentiellement commerçants) en cas de travaux publics ne peut pas tomber à l’eau en raison de la crise que connaît actuellement le gouvernement wallon. Selon une enquête du SNI auprès de 658 indépendants, 70 pourcents des indépendants interrogés ont subi ces deux dernières années des nuisances dans l’exercice de leurs activités en raison de travaux publics réalisés dans les environs de leurs commerces. 9 entrepreneurs sur 10 ont indiqué que ces travaux publics ont engendré une perte de chiffre d’affaires. “Les travaux publics engendrent de nombreuses nuisances pour les activités commerçantes, ce qui est d’ailleurs l’une de leurs plus grandes préoccupations. Il est extrêmement important que ce décret aujourd’hui en attente vu la situation politique wallonne soit voté mardi prochain, de nombreux commerçants l’attendent avec impatience ”, dit le SNI.

travaux publics

Les cordonniers sont en voie de disparition

Il est de plus en plus difficile de trouver un cordonnier traditionnel. En 10 ans, leur nombre a diminué de 24 pourcents en Wallonie et de 25 pourcents à Bruxelles. En 2017, 192 cordonniers existaient encore en région wallonne et 64 en région bruxelloise, selon ce qu’il ressort d’une analyse du SNI basée sur les statistiques du SPF Économie. Tout le monde ne parle que de climat et de durabilité, mais, dans le même temps, les consommateurs agissent à mauvais escient. “Nous vivons de plus en plus dans une société du tout-à-jeter. Lorsque vous achetez des chaussures en ligne pour environ 50 euros, vous ne prenez plus la peine de les faire réparer. Ainsi, il n’y a que des perdants: les cordonniers, les magasins de chaussures - qui vendent des chaussures un peu plus chères mais plus solides - et l’environnement”, dit Christine Mattheeuws, la présidente du SNI. Il est grand temps d’améliorer l’image de marque des cordonniers et de mettre cette profession en exergue, afin d’attirer de jeunes talents. En outre, nous devons également investir davantage dans les formations. Le SNI déplore qu’il existe pour le moment trop peu de formations permettant d’apprendre cette profession.

entreprenariat formation

Evénement de lancement de digital commerce - 11 mars 2019

La transformation numérique concerne tous les secteurs d’activité économique au point qu’on parle désormais de société numérique. Cette transformation, les commerces de proximité y sont confrontés, de manière parfois brutale, avec le développement irrésistible de l’e-commerce et la fusion toujours plus forte entre commerce physique et virtuel. L’action "Digital Commerce" a pour but de les aider à réussir leur évolution avec le digital. Le SNI vous invite le 11 mars à l'événement de lancement!

entreprenariat commerce digitalisation

La grève nationale de ce 13 février vise les mauvaises cibles.

Selon le SNI, la grève nationale de ce 13 février (demain), qui est organisée par les organisations syndicales représentant les travailleurs salariés, vise les mauvaises cibles. D’après SNI, les pouvoirs publics et les responsables politiques ont provoqué une polarisation extrême entre les organisations syndicales représentant les travailleurs salariés et celles représentant le patronat. Par conséquent, ces organisations ne sont pas près de parvenir à un accord salarial. Le SNI dit que les victimes de la grève nationale sont une nouvelle fois les petits entrepreneurs et les travailleurs qui sont désireux de travailler. “Nous faisons partie des ‘champions’ européens tant en matière du coût salarial que l’impôt des personnes physiques. Cependant, une intervention dans ces deux domaines constituerait une véritable percée et tant les travailleurs que les employeurs en sortiraient gagnants”, déclare Christine Mattheeuws, la présidente du SNI. Un peu plus de la moitié des entreprises belges sont des sociétés unipersonnelles, qui sont également soumises à cet impôt des personnes physiques trop haut.

grêve

Quelques 250.000 personnes exercent un deuxième emploi en tant qu’indépendants

250.263 travailleurs salariés et fonctionnaires exercent un deuxième emploi en tant qu’indépendants. Le nombre d’indépendants à titre complémentaire a augmenté de 12 pourcents ces cinq dernières années, alors que le nombre d’indépendants à titre principal n’a augmenté que de 7 pourcents au cours de la même période. En outre, il semble que, en moyenne, seuls 5 pourcents des indépendants à titre complémentaire passent ensuite au statut d’indépendant à titre principal. C’est ce qu’il ressort d’une analyse du SNI basée sur les chiffres de l’Institut National d’Assurances Sociales pour Travailleurs Indépendants (INASTI). Le SNI trouve qu’il faut encourager le passage du statut d’indépendant à titre complémentaire au statut d’indépendant à titre principal, grâce à des mesures d’aide. Selon Christine Mattheeuws, la présidente du SNI: “Le statut d’indépendant à titre complémentaire devrait devenir davantage un tremplin vers l’entrepreneuriat à temps plein, mais c’est encore trop peu le cas aujourd’hui”.

Catégories

Vous avez des questions, des remarques ou des suggestions?

N'hésitez pas à nous contacter. Le SNI vous aidera avec plaisir.

Posez votre question

Contact

Boulevard Bischoffsheim 33
1000 Bruxelles

Tel 02 217 29 28
info@sninet.be