Aller au contenu
Avertissement: Pour améliorer l'expérience utilisateur sur ce site, nous utilisons des cookies.

On fait le point à l'issue du CNS du 23 septembre

On fait le point à l’issue du CNS du 23 septembre

Organisations de fêtes

On fait dorénavant la distinction entre fêtes organisées par un privé et fêtes organisées par un professionnel.
  • Pour un événement organisé par un privé, le nombre maximum d'invités reste de 10 (enfants de moins de 12 ans non compris)
  • Les réceptions organisées par des professionnels peuvent avoir lieu et il n’y a plus de limite imposée par rapport au nombre d’invités. Mariages, anniversaires, enterrement… Les traiteurs et autres professionnels qui entourent ces réceptions devront respecter les règles imposées à l’Horeca, c’est à-dire le port du masque lorsque l’on n’est pas à table ou encore des tables de maximum 10 personnes. Une contrainte importante reste malgré tout, surtout pour les mariages: les soirées dansantes sont toujours interdites.


Commerces

Il n’y a désormais plus de limite quant au nombre de personnes et au temps imparti pour faire ses courses. Par contre, si les personnes avec qui vous faites du shopping ne font pas partie des contacts rapprochés que vous vous permettez d’avoir, il convient de garder vos distances. 
L’obligation de faire ses courses seul ou uniquement avec une autre personne de sa bulle ne sera donc plus en vigueur. Il sera à nouveau possible de faire des courses avec une ou plusieurs personnes qui ne font pas partie de son ménage ou de son cercle de contacts proches. La règle de la distanciation sociale sera d’application. Par ailleurs, la règle qui imposait 1 personne par 10m² dans les shopping center ne sera plus non plus d’application.


Masque

Dès le 1er octobre le port du masque ne sera plus obligatoire à l’extérieur sauf dans les lieux où les distances de sécurité ne peuvent être respectées ou dans les lieux extrêmement fréquentés, qui sont déterminés par les autorités locales.
Il faudra toutefois toujours porter un masque dans les lieux « fermés», comme précédemment. Il est obligatoire en tout état de cause de porter le masque dans les magasins et les centres commerciaux, les cinémas, les salles de spectacle, de concert ou de conférence, les auditoires, les lieux de culte, les musées, les bibliothèques, les casinos et les salles de jeux automatiques, les transports en commun, les salons et les foires commerciales ou lorsque la distance ne peut être maintenue. Pour les marchés et les artères commerciales, ce sont les bourgmestres qui continuent de décider en fonction de la fréquentation.


Quarantaine


Vous devez vous mettre en quarantaine si vous avez été en contact rapproché (soit à moins d’1,5 m, sans masque et pendant plus de 15 minutes) avec une personne contaminée ou si vous présentez des symptômes.
  • Si vous ne présentez pas de symptômes, vous devez vous mettre en quarantaine pour une période de 7 jours au lieu de 14. Ces 7 jours commencent à partir du jour où vous avez été en contact avec cette personne. Vous devrez également passer un test au 5e jour. S’il est positif, la quarantaine est reconduite de 7 jours. S’il est négatif, la quarantaine se termine après 7 jours.
  • Si vous présentez des symptômes, vous devez vous mettre en quarantaine pendant 7 jours et passer un test le plus rapidement possible. Si le test est positif, vous restez en quarantaine. S’il est négatif, la quarantaine prend fin dès que votre situation clinique le permet.

Retour de zone orange et rouge

Il n’y aura plus de testing pour les personnes de retour de zone orange. Pour les zones rouges, une quarantaine de 7 jours sera demandée et un test devra être effectué au 5e jour. Il s’agit d’une obligation à laquelle les voyageurs pourront toutefois déroger s’ils remplissent un document d’auto-évaluation et que celui-ci débouche sur une autorisation. Concrètement, ils devront répondre à des questions (par exemple: avez-vous participé à des soirées ?) pour déterminer s’ils ont eu, ou non, un comportement à risque pendant leur séjour. En cas de réponse négative, ils pourront se soustraire à l’obligation

Evénements

Rien ne change. Les événements avec public sont toujours limités à 200 personnes en intérieur et 400 en extérieur, avec la possibilité d’obtenir une dérogation au niveau communal en fonction du respect d’un protocole sanitaire.

Télétravail


Le télétravail reste recommandé dans les cas où il est possible.


Heures de fermeture


Les heures de fermeture imposées aux différents établissements ne changent pas : 22h pour les night shops, 1h pour l'horeca.

Baromètre de l'épidémie 'en construction'

Les experts du Celeval sont en train d’élaborer un "baromètre de l’épidémie" qui englobera le niveau national, le niveau régional et le niveau provincial. Ce baromètre fonctionnera par palier : plus la situation s’aggrave, plus il y aura des mesures de restrictions, ce qui permettra aux autorités, aux professionnels et aux citoyens de mieux appréhender l’évolution de l’épidémie. Il sera publié lors des conférences de presse du Centre de crise qui sont diffusées trois fois par semaine. Et ce baromètre se basera (principalement et pas seulement) sur l’évolution du nombre d’hospitalisations. C’est donc un indicateur incontesté qui permet de mesurer la gravité de la situation. Et cela permettra d’établir des prévisions sur plusieurs semaines sur les mesures à prendre.