Nouvelle prime bruxelloise pour les métiers de contact et les secteurs dits « non-essentiels »

Catégorie Général
Nouvelle prime bruxelloise pour les métiers de contact et les secteurs dits « non-essentiels »

En avril dernier, les métiers de contact (coiffeurs, tatoueurs,…) avaient dû à nouveau fermer quelques semaines à cause de la situation sanitaire. Les commerces dits « non essentiels », quant à eux,  avaient pu rester ouverts uniquement sur rendez-vous.

Le Gouvernement bruxellois avait alors pris la décision de mettre à nouveau en place un mécanisme de soutien économique pour aider ces secteurs.

Le montant de la prime varie en fonction du type d’activités :

  • 3.000€ par unité d'établissement située en Région de Bruxelles-Capitale pour les métiers de contact ;
  • 1.500€ par unité d'établissement située en Région de Bruxelles-Capitale pour les commerces exerçant une activité dite « non-essentielle ».

La liste complète des codes Nace concernés est disponible ici

Les demandes de primes pourront être introduites, sous certaines conditions, jusqu'au 28 juillet sur le site de Bruxelles Economie et Emploi 

Partagez