L’indemnisation des commerçants lors de travaux publics a été voté.

Catégorie Commerce
L’indemnisation des commerçants lors de travaux publics a été voté.

Le SNI est ravi que le dossier bien engagé par le Ministre de l’économie wallonne visant à octroyer une compensation financière décente aux entreprises (essentiellement commerçants) en cas de travaux publics a été voté à l’unanimité au Parlement Wallon, ce matin. Selon une enquête du SNI auprès de 658 indépendants, 70 pourcents des indépendants interrogés ont subi ces deux dernières années des nuisances dans l’exercice de leurs activités en raison de travaux publics réalisés dans les environs de leurs commerces. 9 entrepreneurs sur 10 ont indiqué que ces travaux publics ont engendré une perte de chiffre d’affaires. “Les travaux publics engendrent de nombreuses nuisances pour les activités commerçantes, ce qui est d’ailleurs l’une de leurs plus grandes préoccupations. Il est extrêmement important que ce décret aujourd’hui ait été voté, il s’agissait d’une revendication importante pour le SNI ”, dit Christophe Wambersie, le secrétaire général du SNI pour la Wallonie.

Le SNI est content que la crise que connaît actuellement le gouvernement wallon n’a pas empêché la finalisation de dossiers urgents qui sont encore en suspens. Le projet de décret sur l’indemnisation des commerçants à l’occasion de travaux publics a été voté à l’unanimité ce mardi 2 avril. Selon une enquête du SNI auprès de 658 indépendants, 70 pourcents des indépendants interrogés ont subi ces deux dernières années des nuisances dans l’exercice de leurs activités en raison de travaux publics réalisés dans les environs de leurs commerces. Dans la moitié des cas, les travaux ont duré entre 6 mois et 1 an et, par conséquent, 9 entrepreneurs sur 10 ont indiqué que ces travaux publics ont entraîné pour eux une perte de chiffre d’affaires. “Les nuisances liées aux travaux publics réalisés à proximité d’une entreprise peuvent avoir des répercussions désastreuses, comme une faillite de ladite entreprise. La compensation financière prévue, est une vraie nécessité que le SNI attend depuis longtemps et défend sérieusement ”, dit Christophe Wambersie, le secrétaire général du SNI pour la Wallonie. Le Sni se réjouit pour l’essentiel que ce décret supprime le principe préalable de fermeture du magasin pour pouvoir bénéficier de l’indemnisation ainsi que du montant de l’indemnisation de 100€ par jour avec un plafond de 6.000€ par chantier subi. “Nous sommes à des années lumières de la 1ere législation fédérale qui implantait le principe d’indemnisation” rappelle Christophe Wambersie.

 

 

Partagez