Lutter férocement contre le dumping social

Catégorie Secteurs
Lutter férocement contre le dumping social

Certains secteurs (comme celui de la construction, du transport, de la transformation de viande, du nettoyage et de la surveillance) souffrent depuis quelques temps de concurrence déloyale à cause du dumping social. Tant au niveau national qu’au niveau européen, nous devons lutter férocement contre le dumping social.

Le dumping social est principalement dû à l’entrée en vigueur en 1996 de la directive européenne sur le détachement. Celle-ci permet qu’une entreprise d’un Etat-membre occupe temporairement des travailleurs dans un autre Etats-membre, à condition que les charges sociales relatives à ces travailleurs soient payées dans l’Etat membre d’origine.
De ce fait, ceci permet aux entreprises étrangères de travailler largement en-dessous du prix. Il est presque impossible pour une entreprise belge de faire concurrence à une entreprise étrangère qui fait principalement appel à une main d’œuvre étrangère. Les entreprises belges doivent payer des charges pour leur main d’œuvre qui s’élèvent à 38 pourcent en moyenne. Comment peuvent-elles faire concurrence avec des entreprises étrangères qui emploient des Roumains ou Polonais et dont les charges ne s’élèvent qu’à 13 ou 21 pourcent respectivement? De cette manière, des entreprises belges qui sont saines virent pourtant à la faillite.

Si le dumping social continue de gagner du terrain, bon nombre d’entreprises belges qui respectent les règles du jeu risquent de disparaitre. Ce n’est pas une coïncidence que les secteurs qui souffrent le plus du dumping social soient aussi les plus susceptibles de faire faillite. Le SNI demande de lutter férocement contre le dumping social tant au niveau national qu’européen. Le plan d’action du gouvernement fédéral Michel, qui contient 40 mesures, est déjà un bon début. Ces mesures doivent donc être exécutées le plus rapidement possible.

Partagez