Dans 16 pourcent des entreprises l’on regardera le match Belgique–Panama ensemble

Catégorie Emploi
Dans 16 pourcent des entreprises l’on regardera le match Belgique–Panama ensemble

Lundi soir sera enfin le grand soir, au cours duquel les Diables Rouges entameront le Mondial en affrontant le Panama. Le match commence toutefois à 17h, c’est-à-dire à une heure énervante pour les travailleurs qui sont encore au travail ou qui viennent juste de finir leur journée. La solution est à portée de main : regarder le match tous ensemble sur leur lieu de travail. Cela sera le cas dans 16 pourcent des micro-entreprises et des PME, comme il ressort d’une enquête du SNI, à laquelle 590 entreprises provenant de tous les secteurs possibles ont participé. “Un tel premier match des Diables Rouges est une excellente activité de team building.”, sait Christine Mattheeuws, la présidente du SNI. En outre, il semble également que les entreprises qui n’organiseront aucune activité spéciale à l’occasion de ce premier match feront preuve lundi de la flexibilité nécessaire. Dans la grande majorité des entreprises, les travailleurs pourront arrêter plus tôt.

Ce lundi 18 juin entre 17h et 19h, notre pays sera pratiquement à l’arrêt car, en Russie les Diables Rouges affronteront le Panama, leur premier adversaire de cette Coupe du Monde de football. Il est cependant fâcheux que de nombreuses personnes soient encore au travail à 17h ou qu’elles viennent juste de finir leur journée. Les personnes qui souhaitent cependant regarder le match devront soit terminer leur travail plus tôt, soit regarder le match sur leur lieu de travail. Il ressort d’une enquête du SNI, à laquelle 590 entreprises ont participé, que 16 pourcent des (plus) petites entreprises regarderont avec leur personnel les débuts des Diables Rouges lors de la Coupe du Monde. Les personnes qui le souhaitent pourront le faire au travail et y suivre le match d’Eden Hazard & Co. Certaines entreprises profiteront de cette occasion pour organiser une activité de team building. “On appelle cela joindre l’utile à l’agréable”, dit Christine Mattheeuws, la présidente du SNI.

La plupart des entreprises qui n’organisent rien de spécial à l’occasion de ce premier match de la Coupe du Monde se montreront malgré tout très flexibles lundi. Dans 37 pourcent des entreprises dont les travailleurs travaillent encore vers 17h, ces derniers pourront finir plus tôt et ils ne devront pas récupérer le temps de travail non presté. Toutefois, dans un quart des entreprises qui feront preuve de la même flexibilité (26 pourcent), les travailleurs devront rattraper le temps de travail non presté à un autre moment. Dans 19 pourcent des entreprises, cela ne changera rien car elles appliquent des horaires flottants et leurs travailleurs peuvent toujours finir leur journée avant 17h. Dans seulement 18 pourcent des entreprises, on ne tiendra pas compte des Diables Rouges, mais c’est principalement dû au fait qu’aucun collaborateur n’a encore demandé de pouvoir finir plus tôt ce lundi.

Partagez